Côté lecture #8 L’assassin de ma soeur de Flynn Berry

Aujourd’hui je voulais vous parler d’un thriller que je viens de terminer dans le cadre de la masse critique de Babelio. Il s’agit de « L’assassin de ma soeur » de Flynn Berry qui est américaine et dont c’est le premier roman.

Je vous laisse découvrir la quatrième de couverture avant de vous donner mon avis à son sujet.

Résumé :

Nora, la petite trentaine, prend le train depuis Londres pour rendre visite à sa sœur dans la campagne. À son arrivée, elle découvre que Rachel a été victime d’un crime barbare. Atomisée par la douleur, Nora est incapable de retourner à sa vie d’avant. Des années auparavant, un événement traumatique a ébranlé sa confiance dans la police ; elle pense être la seule à pouvoir retrouver l’assassin de sa grande sœur. Mais isolée dans ce petit village qui chuchote et épie, isolée – surtout – avec les démons de leur jeunesse sacrifiée, Nora devra souvent se battre avec elle-même pour retrouver la vérité sous la surface brumeuse des souvenirs.

Avis :

Je ne vais pas y aller par quatre chemins, mon bilan est plus que mitigé par rapport à cette lecture. Peut-être suis-je devenue trop exigeante en matière de thriller du fait que j’en ai lu un grand nombre ces dernières années et qu’il en faut donc beaucoup pour me convaincre. Cela étant dit, voici ce que j’en ai pensé.

Parlons tout d’abord du début qui est comment dire, très très lent. L’intrigue peine à décoller, l’auteur met un temps fou à tout mettre en place. L’intrigue est d’ailleurs somme toute assez banale, une jeune femme qui est assassinée, un membre de la famille qui décide de mener l’enquête, des traumatismes passés qui pourraient en expliquer les raisons. Sauf que voilà, la manière dont sont traités ces traumatismes est on ne peut plus superficielle alors que l’on s’attend à du lourd, à une fine analyse du passé des protagonistes pas simplement à un étalage au fil des pages de ces fameux traumatismes dont on nous délivre au compte goutte les tenants et les aboutissants dans le seul but de donner de la consistance à un roman qui n’en a guère.

Quant aux personnages, il m’a été très difficile de m’attacher à eux, de ressentir une quelconque empathie à leur égard. Nora manque beaucoup de profondeur. Sa tristesse face à la disparition de sa sœur aînée semble feinte. Dès lors, quelle crédibilité accorder à l’enquête qu’elle mène, l’on ne voit pas pourquoi quelqu’un dont les sentiments sonnent si faux se donnerait autant de mal pour connaître l’identité de l’assassin de sa sœur. Je reproche d’ailleurs à beaucoup de thrillers américains ce manque de profondeur, une certaine superficialité que l’on retrouve beaucoup moins dans les livres français, anglais ou bien encore scandinaves pour ne citer qu’eux.

Ce thriller qui n’en est pas vraiment un n’est en aucun nullissime pour autant, il ne faut pas être trop dur. Ce n’est pas une lecture désagréable en soi, reste qu’il ne révolutionne aucunement le genre, que c’est du déjà vu et qu’il manque cruellement de saveur.

Pour résumer, « L’assassin de ma soeur » est un livre au résumé faussement prometteur qui se lit vite mais qui s’oublie tout aussi vite.

Malgré cette déception, je tiens à remercier Babelio ainsi que les éditions Presses de la Cité dont j’apprécie généralement les livres qui ont eu la gentillesse de me faire parvenir ce roman.

tous les livres sur Babelio.com

Laisser un commentaire