Côté lecture #13 Le jour de ma mort de Jacques Expert

Quelle ne fut pas ma surprise il y a quinze jours lorsqu’à la suite d’une critique que j’avais rédigée, l’auteur de « Ce soir j’irai tuer l’assassin de mon fils », ou bien encore de « Deux gouttes d’eau » et j’en passe, j’ai nommé Monsieur Jacques Expert en personne me fit la très attentionnée proposition de me faire parvenir son prochain livre « Le jour de ma mort » dont j’attendais avec beaucoup d’impatience la parution.Comment vous dire que j’étais très enchantée par cette proposition qui me permettait de lire le prochain livre de cet auteur que j’apprécie tant en avant-première.

Bon trêve de blabla, passons aux choses sérieuses, je vous dis tout sur ce nouveau livre et sur mon ressenti à la fin de cette lecture.

Sachez d’ores et déjà que j’ai englouti ce nouveau thriller en l’espace de quelques jours et encore, faute de temps, sinon je pense que je l’aurais lu en une journée ce qui vous laisse présager de mon avis sans trop de suspense.

Je vous laisse découvrir la quatrième de couverture et vous livre mon avis juste en dessous.

Résumé :

Et si vous connaissiez le jour de votre mort ?
Le nouveau piège de Jacques Expert 

Charlotte est une jolie jeune femme sans histoire. Elle a un travail qui lui plaît, un petit ami avec qui elle s’apprête à se marier, un chat. Elle se dit heureuse. Cependant, cette nuit d’un dimanche d’octobre, elle se réveille en sueur, tremblante de peur, à l’affut du moindre bruit. Elle est seule chez elle, il est minuit passé. On est le 28 octobre. Le jour de sa mort. 
Trois ans plus tôt à Marrakech, Charlotte et trois copines sont allées consulter un voyant. Toutes les prédictions faites à ses amies se sont avérées exactes. Qu’en sera-t-il de Charlotte à qui il avait annoncé une mort violente le 28 octobre. 
Commence alors un suspense de tous les instants. 
La jeune femme est-elle victime d’une paranoïa alimentée par l’effrayant souvenir ou est-elle réellement en danger alors que rôde dans la ville un tueur psychopathe ? 
Une fois de plus Jacques Expert joue avec les nerfs du lecteur dans ce récit implacable, aux retournements aussi nombreux qu’imprévisibles. 

Avis :

Que feriez-vous à la place de Charlotte si un voyant avait prédit que vous mourriez d’une mort violente tel jour ? Vous vous diriez certainement que ce ne sont que des sornettes, des prédictions faites par un charlatan prêt à dire des choses sensationnelles pour se faire de l’argent sur le dos de gens trop crédules. Vous n’auriez certainement pas tort mais quand même. S’il est peu probable que ces prédictions s’avèrent exactes, l’annonce d’une mort violente de façon aussi précise sèmerait certainement le doute dans votre esprit et vous n’auriez d’autre choix sinon d’y croire, que d’être sur vos gardes le jour J.

La funeste prédiction dont je vais vous parler a été faite à Charlotte, jeune femme de 28 ans, dotée d’un caractère bien trempé et certainement pas naïve. Trois ans plus tôt, lors d’un voyage organisé à Marrakech avec trois copines pour l’enterrement de vie de jeune fille de l’une d’elle, elles se retrouvent toutes quatre entraînées de nuit dans les ruelles sombres de la médina par un jeune marrakchi, Mohamed qui leur promet une soirée inoubliable. Les quatre jeunes femmes tombent des nues lorsqu’elles comprennent que le jeune homme les a emmenées consulter un voyant. Intriguées, les jeunes femmes, à l’exception de Charlotte, qui se montre sceptique et agacée par ce traquenard, se prêtent volontiers à la divination qui leur est proposée inopinément. Alors que vient le tour de Charlotte, celle-ci se dérobe arguant qu’elle n’accorde aucun crédit à ces balivernes et qu’il est hors de question qu’elle donne le moindre Dirham à cet escroc qui se veut voyant. Alors que les quatre amies s’apprêtent à partir, le voyant révèle contre son gré et à titre gratuit à Charlotte qu’elle connaîtra une mort violente dans trois ans, le 28 octobre précisément. Les jeunes femmes rentrent à Paris et ne pensent même plus à ce qui leur a été révélé.

Sauf, que voilà, trois ans plus tard, les prédictions faites aux trois copines de Charlottes se sont révélées exactes et alors qu’elle n’y croyait pas, elle se réveille trois ans plus tard en plein milieu de la nuit, le 28 octobre, jour de sa mort, en nage, paniquée à l’idée que ce jour soit son dernier ici-bas. En ce 28 octobre, alors qu’un tueur en série rôde dans les rues de Paris, ciblant des jeunes femmes ayant le profil de Charlotte, celle-ci se souvenant de la prédiction qui lui avait été faite trois ans auparavant sent la peur l’étreindre de plus en plus à mesure que les heures s’écoulent.

Jacques Expert est un auteur que j’apprécie tout particulièrement car il est de ceux qui jouent avec vos nerfs, de ceux qui ont l’art de triturer vos méninges, de ceux qui maintiennent un suspense de tous les instants comme peu savent le faire, et vous savez pertinemment qu’il y a ce petit quelque chose qui vous a échappé et qui fera que l’auteur vous offrira une fin avec un twist final auquel vous n’aurez probablement pas pensé.

Pourtant un élément central de cette histoire, que je ne vous révélerais évidemment pas, un élément qui se voit comme le nez au milieu de la figure aurait pu permettre de répondre à l’une des questions que l’on se pose tout au long du livre et que l’on se pose encore plus à la toute fin : Charlotte va-t-elle ou non mourir en ce 28 octobre.

Pour savoir si Charlotte sombre dans la folie ou si elle a raison de se méfier et si elle sera encore vivante à l’issue de cette journée fatidique, il ne vous reste plus qu’à courir à toutes jambes chez votre libraire le 25 avril pour découvrir cette petite pépite signée Jacques Expert.

Laisser un commentaire